World Building: Breaking Patterns #4: Jonathan Delachaux en conversation avec Séverine Cattin

Participe sur zoom (inscription ci-dessous) - ou regarde sur Facebook ou Youtube 19:00 HNEC

Enfermé ou non, comment pouvons-nous ouvrir de nouvelles perspectives grâce à la fiction? Comment la création d’univers parallèles permet de questionner le système économique et politique dans lequel nous vivons. Jonathan Delachaux est internationalement reconnu pour la construction d’une fiction qu’il raconte en peinture et en installations multimédia. En conversation avec Séverine Cattin (Musée des Beaux-arts du Locle (MBAL) et Bernard Vienat (Directeur d'art-werk), Delachaux va expliquer son concept de l’île Tchan Zâca qu’il développe depuis plus de six ans. L’argent y a été aboli et la procréation réglementée. Les participants seront ensuite invités à contribuer avec un wiki à cet archipel très particulier.

World Building: Breaking Patterns #4: Jonathan Delachaux en conversation avec Séverine Cattin

Video du masterclass

À propos de l'oeuvre

Depuis 1996, J. Delachaux peint la vie quotidienne de trois personnages imaginaires : Vassili, Johan et Naïma. Plusieurs centaines de tableaux photo-réalistes retracent les aventures de ces trois pantins en bois articulés et en plasticine. En 2014, Vassili décède. Naïma accouche de Malkos, un enfant indigo. Elle rencontre Arthur, un cyclope originaire de Tchan-Zâca, une ville située dans un archipel d'îles flottantes, une ville à la dérive. Si la première moitié de l'oeuvre de Delachaux aura consisté à rendre vivants des personnages imaginaires par le biais de la peinture, la deuxième moitié consistera à faire exister une ville fictive.

Delachaux chapitre 3A
Chapitre 3A, 2013, 50 x 40 cm, X-ray picture of an acryl and ironpowder on canvas

Jonathan Delachaux

Jonathan Delachaux, né au Val-de-Travers en 1976, obtient un bac latin-anglais à Neuchâtel en 1994 puis un diplôme de l'ESAV à Genève en 1998. Il étudie en parallèle la clarinette, le saxophone, le violoncelle et le sitar. En 1994 il crée trois personnages imaginaires, en dessin et peinture d'abord, puis en terre, en papier-mâché, et finalement en bois et plasticine. Il emmène ses personnages avec lui en résidence pour six mois à Bénarès en 1997, à Tokyo en 1999, à New York en 2001 et à Berlin en 2005. En plus de peindre les diverses aventures de ses modèles, il leur attribue à chacun un instrument de musique et produit 3 albums du trio "Vassili, Johan et Naïma", puis encore deux albums sous le nom "Crash Landing". En 2014 les éditions Periferia publient sa monographie. On demande à trois écrivains de dresser un portrait des trois personnages. Le reporter Arnaud Robert, qui doit écrire sur Vassili, fait mourir le personnage à la fin du texte. Suite à ce décès, l'artiste fait entrer dans la fiction un enfant indigo, un cyclope, un tardigrade géant et une ville. Jonathan Delachaux expose régulièrement en Suisse et à l'étranger. Plus sur l'oeuvre de Jonathan Delachaux

Séverine Cattin

Séverine Cattin est historienne de l’art et conservatrice adjointe au Musée des Beaux-arts du Locle (MBAL). Elle y co-organise des expositions d’art contemporain et en résonance avec les collections du musée. Parmi ses derniers projets, elle a également collaboré à différentes expositions d’art contemporain (notamment avec Valérie Favre; Léopold Rabus; ..) et d’art dans l’espace public. Elle publie régulièrement dans des catalogues et livres d’artistes et contribue à de nombreux magazines d’art suisses et internationaux. En 2014, elle co-fonde flaaash.ch, une plateforme d’exposition éphémère pour des artistes émergents, et y a co-curaté deux éditions (Neuchâtel, 2014; Genève, 2015), après avoir obtenu une licence ès lettres et sciences humaines – histoire de l’art et muséologie, journalisme et ethnologie – à l’Université de Neuchâtel, et un CAS de promotion et gestion des institutions culturelles.

Julian Israelian

La série d'ateliers/masterclasses Breaking Patterns est organisée et animée par Bernard Vienat, directeur d'art-werk, et est soutenue par Pro Helvetia dans le cadre de son programme Close Distance et la fondation Oertli. sponsors Breaking Patterns 1 - Pro Helvetia - Oertli Stiftung